La communauté des photographes du Quebec
Rejoignez Quebecphotos !
Inscription rapide et gratuite
Login-fb-fr

Formulaire d'inscription

cgu

Connexion simplifiée

Vos données restent strictement confidentiellesLogin-fb-fr
Créer une nouvelle discussion dans : Editoriaux
Êtes-vous PLUS photographe ou PLUS artiste-photographe?
Ce sujet comporte 99 réponses et a été vu 7373 fois.
Avatar
Post créé par mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

mcmomo a dit
ce n'est pas mon but et surtout je ne veux pas me retrouver sur le BS après deux expositions


Hey boy! Belle façon de voir les choses, beau préjugé, bravo, franchement....

Avatar
SébastienM
Avatar
, , inscrit le 07-10-07
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

@Zada

Il me semble que le débat dont tu parles si situerais plus entre "finissants inexpérimentés" et "vieux routiers"?

Avatar
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

mcmomo a dit
je serais un photographe errant ? [triste]
Un vieux satyre qui aime s'entourer de jeunes et jolies modèles?...mouhaha... C'est de l'art, ça. :lol:

Blague à part. Vos contributions sont très intéressantes et démontrent à quel point les perceptions diffèrent d'un photographe à l'autre. Pour certains, le mot "artiste" est péjoratif, presqu'une insulte. Pour d'autres, un artiste, c'est une personne qui doit souffrir, être sans le sous, se faire supporter par des parents ou amis ou des subventions. Qu'il soit alcoolique ou drogué, parano, ça aide aussi à créer un personnage. Encore mieux, si l'artiste n'est reconnu qu'après sa mort où ses toiles se vendent finalement pour plusieurs centaines de milliers de dollars.

Si un photographe se prétend "artiste", certains réagiront négativement en jugeant que le photographe est prétentieux et que rien de ses oeuvres photographiques n'est de l'art, selon leur point de vue personnel.

Puis, le côté facile...si d'autres ont déterminé qu'une personne est un artiste, c'est plus facile de l'accepter - comme les votes dans un show de réalité. Ses photos se vendent à gros prix, maintenant, il devait donc être un artiste. Je me demande quelle réaction les membres de QP et M4F auraient envers un jeune Edward Steichen lorsqu'il aurait affiché sa photo de "The Pond-Moonlight" pour être critiquée? Trop sombre? Trop granuleuse? Flare? Manque de punch? Trop floue? (http://artiseternal.files.wordpress.com/2008/05/1-edward-steichen-thepondmoonlight.jpg)

Dans la réalité, qui peut vraiment juger si un photographe est artiste ou pas?

Avatar
zada
Avatar
, , inscrit le 04-02-08
ouais la vie est belle :D envoyez moi des fleurs ou le pot ,je les prendrai en photo !!
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

SébastienM a dit
@Zada

Il me semble que le débat dont tu parles si situerais plus entre "finissants inexpérimentés" et "vieux routiers"?

si c'était ça ce serais super! mais non c'est pas ça ... c'est peut être moins évidant dans le domaine de la photo ...oui on voit ça chez les finissants et débutants aussi cependant .

Si tu peux va voir une exposition en ce moment à la ''maison du village'' qui est un centre d'exposition , il y a deux exposants qui démontrent clairement ce que je parle ici ... ils sont reconnu, ont une longue démarche en art , il y a des photographies grand format , et des sculptures(5jecrois) de 2mêtre cube ... de vieux routiers , qui ont été subventionnés à plusieurs reprises.... les photos je ne passerai pas mes commentaires et avis personnel.. mais les sculptures...certaines techniques déficientes...mais s'il s'était fait aidé par un artisan de métier ,j'aurais adoré , là je trouve ça passable..

et je crois que l'on en verra de plus en plus avec l'art contemporain... avec plusieurs médium , peu de gens peuvent maitriser plusieurs médium à la fois...
mais ils font de la recherche fondamentale...

Avatar
zada
Avatar
, , inscrit le 04-02-08
ouais la vie est belle :D envoyez moi des fleurs ou le pot ,je les prendrai en photo !!
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

''Dans la réalité qui peut décider; le meilleur moyen est de déposer une demande au conseil des arts ou au Raav pour obtenir une reconnaissance d'artiste et ainsi avoir droits au multiples avantages, surtout fiscale d'un tel titre. (droits d'auteur non impossable entre autres!) ''

et c'est en bonne partie ce que reconnais la loi Stand , la loi prévoit d'autre situation aussi , comme vendre,avoir des revenus de ses œuvres et autre ...
mais principalement ce que tu dis, et défini les organismes de chaque secteur dont les deux que tu mentionnes ...:tu:

cependant ce n'est pas une garantie de qualité ...LoL

Avatar
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

Qu'est-ce la définition d'un artiste selon le Conseil des arts?

"Généralement, un artiste établi est un artiste reconnu comme tel par ses pairs, dont la contribution à sa discipline est soutenue et progressive et est reconnue sur les plans national ou international, et qui pratique encore son art."

Reconnue sur le "plan national". Donc, "l'artiste" québécois ou ontarien qui n'a pas reçu une reconnaissance nationale (à travers le Canada), n'est pas un artiste établi ou reconnu selon cette définition.

J'ai regardé la fiche d'application. On parle de "pairs évaluateurs". Je me suis tapé le texte complet (http://www.canadacouncil.ca/aproposdenous/Regie/evaluation_par_les_pairs/gq127234205403281250.htm).

Essentiellement, le rôle du Conseil des arts est d'évaluer les subventions à partir de la détermination si la personne est un artiste qui mérite la subvention. Par logique, on peut dire que parce qu'une personne a été subventionnée, elle est un artiste reconnu.

Qu'advient-il des personnes qui n'ont pas été subventionnées, même si reconnue par des pairs à l'application? Elles ne sont pas artistes? Leurs noms n'apparaissent pas dans la liste des subventionnés.

Avatar
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

J'ai continué à fouiller (mauvaise habitude de ma part - déformation professionnelle).

J'ai regardé les "artistes-photographes" gagnants:

Catherine Bodmer. Regardez sur cette même page ses autres photos et dites-moi ce que vous en pensez: http://www.canadacouncil.ca/canadacouncil/user/printthispage.aspx?url=%2Fnews%2Fimagegallery%2Ffe128702204412669296.htm%3Fid%3D&language;=en

La page des autres gagnants:
http://canadacouncil.ca/news/imagegallery

En regardant la plupart des photos, j'en viens à la conclusion qu'une fois que vous êtes consacré "artiste" par le Conseil des arts, la qualité technique, l'originalité et la créativité d'une image est....n'importe quoi. Jugez par vous-mêmes.

Avatar
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

J'ai pris des cours Evelyn Wood de lecture rapide (Evelyn Wood Reading Dynamics), il y a plusieurs années. Dans mon métier, il faut lire très vite à cause de la montagne de choses à lire.

J'ai pas tout lu, mais j'ai en lu plusieurs. Pour être juste, plusieurs personnes ont un parcours d'études et de formations d'écoles d'art et d'université assez impressionnant. Plusieurs ont fait des expositions et ont été publiés, j'en conviens. Est-ce dire que parce qu'une photo a été publiée ou en exposition qu'elle est consacrée oeuvre d'art? Pour les besoins de gagner des subventions ou des prix, il semblerait que oui. Comme toute chose, on aime ou on n'aime pas.

Ça nous enlève pas la surprise de voir qui gagne dans des concours de photos, même dans nos magazines québécois de photo. J'ai assisté, aussi, à une réunion où les juges disaient comment ils choisissaient les photos gagnantes de la CMPQ. J'ai fait le tour des photos exposées quand j'y suis allé 2 années différentes. Parfois, on se demande ce que les juges ont vu pour faire gagner une photo, à part le nom du photographe.

J'avais vu les exemples du lien que tu m'as donné. Je ne suis pas super impressionné. Tom Roots Broken Branch par Anne Lebovitz, bien sûr ça aide qu'on se nomme ce nom-là, est une photo pas mal, mais pas exceptionnelle.

Celle de Tamara Ann et Rouge - Headshot - pas impressionné. Je l'aurais vu dans un autre contexte et je ne l'aurais pas trouvé extraordinaire.

Blue West 1812 par Cylia von Tiedemann, certains, ici, diraient que l'horizon est croche et que la photo est floue, qu'ils auraient croppé à gauche plus serré ou qu'ils auraient mieux fait de poser la fille plus à gauche de la photo et montrer plus de paysage à droite pour mieux suivre les "règles" de la photographie...:)

Pour mes exemples, j'ai quand même pris celle qui a gagné en 2008. Pour les autres, j'ai invité les gens à être eux-mêmes juges.

Je ne veux pas nécessairement mettre le mot "artiste-photographe" sur mon site Web - je ne fais pas présentement, mais je peux peut-être le faire, car la majorité des clients de mariage n'ont aucune idée de ce qu'est une photo artistique, autre qu'elle ne ressemble pas à celles qu'ils voient réglièrement sur le forum de d'autres mariées.

Par exemple, mettre la photo en noir et blanc et seulement le bouquet en couleur - pour certains c'est TRÈS artistique. Accrocher une robe à contre-jour d'une fenêtre - TRÈS artistique. Mettre une texture sur la photo ou faire un cross-processing...TRÈS artistique pour certaines. Tant mieux si elles pensent que c'est artistique...:)

Comme je dois gagner ma vie, je vais prendre les moyens qui semblent fonctionner pour d'autres, ce qui pourrait inclure me nommer "artiste-photographe" et de me faire "commissionner" des boulots plutôt que de faire des contrats...:)

Avatar
Dominique
Avatar
, , inscrit le 27-08-05
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

Il est important non seulement d'influencer un courant, mais aussi de créer une marque de commerce et une constance en évolution perpetuelle.

Que l'on parles de Joe Bernsbriger, Alice Collinwelth ou Guerard Frenchfusen qui ont marqué à leurs manière une bonne partie du collectif photographique européen. Leurs livres sont des ressources innestimable d'informations.

Avatar
richardj7
Avatar
, , inscrit le 18-05-05
L’imagination est plus importante que le savoir. Einstein
mercredi 08 juillet 2009
0
Répondre

Bien d'accord avec toi. On s'entend que la majorité des photographes - du moins ceux qui veulent gagner une vie assez bien avec ça - ne peuvent pas agir en artiste s'ils veulent survivre sans attendre des subventions ou utiliser les services sociaux.

Bien sûr, tout dépend du style de vie que tu veux vivre. Certains se contentent de peu, d'autres beaucoup plus.

Comme toute chose, il y a des artistes qui vivent très bien de leur art, mais la majorité, je ne crois pas. C'est la passion et la réalisation de soi plus que la réalisation économique.